Résultat de votre recherche

NETAFIM FRANCE IRRIGUE SON ESSOR A GARDANNE

La société a quitté Le Tholonet pour la zone Novactis du Groupe Perottino à Gardanne. Elle commercialisera ses matériels d’irrigation en France et en Afrique.

« Nous souhaitons accroître nos ventes en France de systèmes de goutte-à-goutte sur les grandes cultures et le maïs et saisir parallèlement les opportunités qui se présentent en Afrique du nord et en Afrique francophone, où cette technologie, inventée par Netafim en Israël, répond à la fois aux besoins d’expansion de l’agriculture et de gestion optimale de l’eau » explique le directeur général de Netafim France, Fabrice Mont-barbon. La filiale française du groupe israëlien créée en 1965 a choisi Gardanne et sa zone Novactis aménagée par le Groupe Perottino. « Faute de trouver des entrepôts existants répondant à nos exigences, nous avons opté pour la construction de ce bâtiment aux normes HQE conçu pour nos développements actuels et futurs »

Netaphim loue le site au promoteur qui a investi 7 millions d’euros dans le projet. « Le bâtiment de 3 200 m² dont 500 m² de bureaux a été dessiné et édifié sur la base du cahier des charges de Netafim » indique Serge Perottino. « Nous l’avons réalisé en un temps record, puisque le chantier a débuté en mai 2013 et les salariés sont entrés dans les lieux début janvier ».

Employant 42 personnes pour un chiffre d’affaire de 20 millions d’euros, Netafim dispose parallèlement d’une zone extérieure de stockage de 3 000 m². Elle a investi 200 000 euros dans le renouvellement de ses racks de stockage, la sécurisation des lieux et le mobilier de bureau. Le site abrite également le siège de la division Europe / Afrique / Moyen-Orient. Cliente du port de Marseille-Fos par lequel elle fait transiter ses produits en provenance des usines israëliennes du groupe, la société affirme tirer 40% de sons activité sur le grand Sud-Est grâce au maraîchage, à l’arboriculture, à la viticulturen aux cultures sous serre et, sur le marché des collectivités, aux espaces verts.

Jean-christophe Barla

Partager

Comparer